Imprimer
PDF

table ronde PC-PS-modem-Ump, Pierre vignau pour le PC

Partager

article paru dans sud ouest.

« Il faut aller voter »

Les quatre composantes politiques invitées à l'émission des Quatre médias sont au moins d'accord sur ce point. La réforme des collectivités territoriales les oppose.

 Jean-François Egron, Pierre Vignau, Anne-Lise Jacquet et Alex Jeanneteau (de gauche à droite), uj quatuor improbable et un discours commun. Sur un point.  PHOTO D. A.

Jean-François Egron, Pierre Vignau, Anne-Lise Jacquet et Alex Jeanneteau (de gauche à droite), uj quatuor improbable et un discours commun. Sur un point. PHOTO D. A.

 

L'émission des Quatre médias (1), jeudi, invitait autant de débatteurs à échanger sur les élections cantonales. Leur position dans le studio d'enregistrement est à l'image de leur sensibilité politique. Anne-Lise Jacquet, déléguée du Modem pour la quatrième circonscription et leader de l'opposition artiguaise, est à côté d'Alex Jeanneteau, un jeune Lormontais membre de l'UMP et chargé des relations Jeunes populaires sur cette même circonscription. Un petit espace les sépare de Pierre Vignau, secrétaire de section rive droite du PC et de Jean-François Egron, son homologue du PS cenonnais, secrétaire général de la fédération girondine, maire adjoint de Cenon.

Pierre Vignau est le premier à dire quasiment d'emblée « On se bat pour que les gens aillent voter » sur les cantons de Carbon-Blanc, Cenon, Floirac, soit les trois de la rive droite concernés par le scrutin du dimanche 20 mars. Les trois autres interlocuteurs abondent en son sens.

Par contre, c'était prévisible, les représentants - pour faire simple - de la gauche et de la droite marquent bien leur différence sur le sujet de la réforme des collectivités territoriales.

« Pas une élection sexy »

Cette dernière pourrait avoir des conséquences sur l'abstentionnisme tant redouté car en l'état elle implique que le statut actuel de conseiller général vit ses trois dernières années. Anne-Lise Jacquet estime que « ce n'est pas une élection sexy, ce serait terrible si l'abstention gagne ». Et d'ajouter : « On sait très bien que Philippe Madrelle sera élu. » Le risque étant alors que « les électeurs pensent que c'est joué d'avance ».

À peine plus nuancé, Alex Jeanneteau dit « on ne va peut-être pas gagner dimanche mais on va créer une dynamique ». Jean-François Egron ne tombe pas dans l'excès de confiance, « l'objectif est de conserver une majorité à 50 conseillers généraux socialistes et communistes, voire d'en gagner un ou deux ».

Une ambition que le socialiste cenonnais justifie en détaillant le bilan du président Madrelle. Au moment d'aborder la parité, Anne-Lise Jacquet considère d'une manière générale que « les suppléantes sont des femmes parce que pour qu'elles soient candidates il aurait fallu que des hommes ne se représentent pas ». Pierre Vignau se fait un plaisir de rappeler que « le Front de gauche présente deux femmes titulaires sur trois cantons ».

Alex Jeanneteau souligne que l'UMP et le Parti radical ont désigné « une femme dynamique contre Philippe Madrelle ». Jean-François Egron lui fait comprendre qu'il vient de déraper en disant : « Monsieur Madrelle pourrait être mon grand-père. »

L'échéance 2012

Anne-Lise Jacquet s'en tient à des divergences sur la politique que mène le Département à travers ses compétences mais peut être plus encore sur « l'utilisation abusive de la clause de compétence générale ».

« Avec la réforme des collectivités territoriales, on a des craintes sur l'APA, le RSA », pointe M. Egron en désignant le gouvernement. « Les dépenses du RSA ont explosé à cause de la crise économique », rétorque Alex Jeanneteau. Pierre Vignau dira plus tard qu'« il n'est pas question de prélever plus d'impôts, il faut que l'État donne ».

Cette réforme des collectivités territoriales suscite toujours les mêmes prises de position selon le côté où l'on se place. La gauche espère l'emporter en 2012 pour y « apporter au moins des modifications ». Le pétillant Alex Jeanneteau ne voit pas les choses comme ça.

(1) Aqui.fr, « L'Écho des Collines », O2 Radio (sur 91,3)et « Sud Ouest ».


Citer cet article sur votre site

Pour crer un lien vers cet article sur votre site,
copiez et collez le texte ci-dessous dans votre page.




Prvisualisation :


Powered by QuoteThis © 2008

Accès presse