Imprimer

transports - modernisation ? Sophie Laulan - villandraut

Partager

article paru dans Sud-ouest

extrait de l'article paru dans l'édition de Sud-ouest.

Sophie Laulan voudrait elle aussi que les finances du Conseil général soient utilisées autrement. « Le Département est sollicité pour la LGV alors qu'il est déjà étouffé par des compétences sociales dont l'État s'est désengagé et pour lesquelles il n'assure plus les dotations nécessaires », rappelle la candidate du Front de gauche. Pas opposée au développement d'un réseau de LGV, la Noaillanaise milite en revanche pour une égalité entre les régions, qui pourrait être obtenue par un financement national. Elle juge le tracé « absurde », citant une autre solution pour la liaison Paris/Toulouse (via Limoges) ou l'amélioration de l'actuelle Bordeaux/Espagne.

Usagère du TER, qu'elle utilise pour aller travailler à Bordeaux, elle connaît les difficultés rencontrées au quotidien sur la ligne Langon/Bordeaux. Selon elle, les finances publiques seraient plus utiles dans la modernisation des liaisons locales. « Il y a des choses à améliorer, notamment dans notre canton où il y a zéro train et zéro bus. Il n'y a pas de bus qui assure une navette vers la gare de Langon. »

Citer cet article sur votre site

Pour crer un lien vers cet article sur votre site,
copiez et collez le texte ci-dessous dans votre page.




Prvisualisation :


Powered by QuoteThis © 2008